UN PEU DE VOCABULAIRE

Adjudicataire :

Celui qui a proposé l'enchère la plus élevé et donc devenu l'acquéreur.

Adjudication :

Un autre mot pour dire « vente aux enchères »

Autorisation d'enchérir :

C'est un document que le Notaire vous fait signer au moment du dépôt de votre chèque de consignation

Baisse de mise à prix :

Visible sur certaines annonces, par exemple : mise à prix de 90.000 euros avec faculté de baisse de mise à prix à 60.000 euros. Le jour de la vente le Notaire proposera le bien à 90.000 euros : si personne ne lève la main pour proposer une enchère, le Notaire le reproposera immédiatement à 60.000 euros.

Bougie :

Ce sont en réalité des petites mèches qui mettent entre 10 à 20 secondes à se consumer. On parle de « feux ». Il faut que 2 feux successifs sans que personne ne porte d'enchère pour que le Notaire adjuge le bien.

Cahier des charges (vente amiable) ou cahier des conditions (vente d'origine judiciaire) :

Ce document, rédigé par le Notaire, fixe toutes les conditions de la vente : il est consultable en l'Etude du Notaire et souvent au moment des visites.

Chronomètre :

Il faut qu'il s'écoule 90 secondes sans que personne ne porte d'enchère pour que le Notaire adjuge le bien.

Procès-verbal d'adjudication :

C'est le document que le Notaire fait signer à l'adjudicataire. Associé au cahier des charges, il forme le titre de propriété.

Surenchère :

La plupart des biens ont cette faculté de surenchère. Après la vente aux enchères, toute personne intéressée peut faire auprès du Notaire une proposition de surenchère d'au moins 10%. Par exemple, si le prix a été adjugé 120.000 euros, la proposition de surenchère devra être d'au moins 132.000 euros, avec un dépôt de chèque de consignation. Le Notaire organisera alors une nouvelle séance de vente à laquelle tout le monde pourra de nouveau participer. Cette faculté de surenchère est assez peu utilisée.